Mon Badass challenge : pourquoi je me lance dans le blogging

Posted on
En général (enfin dans mon inconscient collectif), tu deviens bloggeuse à 17 ans. Moi, j’ai attendu d’être bien « mûre » pour faire avancer le schmilblick dans ma tête et me lancer dans le blogging. Parce que dans la vie, tout est question de timing, c’est LE moment de me jeter dans le monde … Les deux pieds dans le pot de Nutella. Et même si se mettre à nu, ce n’est pas mon affaire, je prends le risque de la grande aventure pour vous faire partager mon univers.

Moi, c’est Alex. 38 ans (enfin plutôt 18 avec 20 ans d’expérience). Deux mini moi fascinants. Un background de journaleuse lifestyle. Une drôle de vie et un tas d’amis.

J’sais pas vous, mais moi je trouve que ça fait un peu cliché cet état-civil posé là, comme ça. Finalement, se présenter c’est super compliqué – c’est comme compliqué, mais avec une cape. Faut se livrer, se délivrer, s’abandonner, sortir ses tripes … Faire un strip-tease intellectuel complètement schizo. Se mettre à nu quoi. Vous savez, le fameux truc flippant que je ne sais pas faire. C’est tellement facile de se faufiler entre les mots quand on est journaliste, tapie dans l’ombre, hors champ. Sauf que là ma cocotte, tu vas être dans la lumière ! T’es « bloggeuse » 🙂 Faut assumer. Alors assumons. Soyons l’héroïne de notre vie. Parce que si ce n’est pas nous, ce sera qui ?!

Ca sent le vécu ? Je sais, parole de trentenaire. Passé 35 ans, on n’essaie même plus de briser le plafond de verre, on l’envoie bouler d’un uppercut.

  • Faire face au miroir
  • Affronter ses doutes
  • Dompter ses peurs
  • Terrasser ses vieux démons
  • Casser les mécanismes d’autodéfense
  • Décoller les timbres
  • Lâcher prise
  • Apprendre à être soi-même et laisser le monde ajuster

Voilà ce que j’ai appris dans mon parcours de vie parfaitement imparfait.

J’aime bien dire qu’il faut avoir le crâne un peu fêlé pour laisser entrer la lumière. Ça caractérise bien mon état d’esprit énigmatique de divergente incurable. Je ne comprends rien à la pensée binaire. J’ai la matrice colorée. Ma façon de fonctionner ne suit aucune logique, à part la mécanique du cœur. Je suis une instinctive qui n’a d’autre option que suivre son GPS interne – même si je l’avoue, il a souvent la boussole qui s’affole. Ce qui a provoqué beaucoup de sorties de route pas toujours bien maîtrisées, mais qui ont le mérite d’avoir été des étapes constructives qui font de moi ce que je suis aujourd’hui, avec toutes les nuances que ça implique.

Une nana pleine de doutes et d’appréhensions qui se découvre l’âme audacieuse pour continuer à aller décrocher les étoiles et avoir les yeux qui pétillent.

Avec ce blog, j’ai envie de faire ce que j’aime le plus : vous raconter les belles histoires de ceux qui font les jolies choses… autrement. Ça, c’est mon côté rebelle. Celui qui fait de moi une insatiable curieuse, idéaliste, passionnée par tout (tous) ce (ceux) qui explose.nt de créativité pour faire du « made in love ». J’aime aller chercher l’extra dans l’ordinaire. J’aime les détours, les paradoxes, les idées folles, les défis insensés, les rencontres inattendues, la surprenante évidence des carambolages de la vie.

Je fais partie de cette fougueuse génération qui a la petite roue coincée entre le X et le Y, à qui on vient de trouver (enfin) un nom « les Xennials ». Celle qui cherche le bon équilibre entre tenir bon et lâcher prise. Celle qui a foi en l’intégrité, la loyauté, la bienveillance, le courage, celle qui aime aussi, parfois, je crois, prendre des risques et sortir de sa zone de confort. Parce que finalement, quoi qu’il arrive, même si on se plante royalement, on a gagné en expérience de vie, non ? On apprend à mieux se connaître. Et puis « à force de se planter, un beau jour, on devient une fleur ». Et moi, j’aime bien me dire que je pourrais être une fleur, une « late bloomer », pour tous les verbes qui la compose :

  • Eclore
  • Se révéler
  • S’exposer
  • Proposer
  • Oser
  • Ne plus se cacher

Je trouve ça complètement déculpabilisant comme concept. C’est comme assumer d’aimer les licornes et le popcorn, le vin et les câlins, les pandas et la tequila, les coquelicots et les mojitos. C’est sauter dans l’inconnu la fleur au fusil, le cœur vaillant, les petits mouchoirs dans la poche. C’est s’aventurer dans la « fucking life » à fond de caisse, sans regarder dans le rétro.

Moi qui ai :

  • touché du doigt le rêve américain
  • vécu les belles années de la grande famille de la PQR
  • goûté au petit monde du luxe
  • arpenté la jungle du freelance
  • participé à l’ascension d’une start-up
  • éprouvé les tribulations du chômage
  • tenté l’entrepreneuriat

Je peux seulement dire aujourd’hui que : « Parfois on croit que, et puis en fait non … ». Tout est question de perspective. « Pour modifier sa vision du monde, il est plus efficace de commencer par modifier sa façon d’agir ». CQFD.

Je vous ai déjà dit que j’avais le crâne un peu fêlé, le cerveau droit exacerbé, une fâcheuse tendance à penser « out of the box », toussa toussa…

Et bien voilà, à force d’avoir la tête à l’envers, à force de rencontres qui n’ont rien de hasards, à force de grandir dans de nouveaux chapitres, à force de voir un petit miracle dans chaque action, à force d’apprivoiser mon nouveau moi, de fuir la procrastination, de suivre mon cœur et mon intuition, je me découvre l’envie d’être actrice de ce petit monde qui est le nôtre… en donnant du sens à ce que je fais ; à ma manière évidemment, on ne change pas les rayures d’un zèbre.

Et cette envie, je la concrétise aujourd’hui, en lançant officiellement mon petit blog perso avec mon « Cœur de chewing-gum » et mes « Big bang théories » en mode #Eco #Bobo #Yolo :

COMME UNE COMÈTE by alex blanc

* Made in love *

Welcome sur ma petite planète eco-trendy !

3 Comments

  1. Vivi says:

    Tellement toi
    J adore et je t adore 😋 j ai hâte de te suivre de te lire de découvrir de parcourir
    Jsuis fière de toi 😗😘😗bravo

    1. alexb says:

      Vous êtes tellement choux ! Je ne le répèterai jamais assez : les amies c’est la vie <3 !

  2. says:

    Tout est dit. 30 ( huit) ans et toutes ses dents.
    Mazeltov !

Leave a comment

Your email address will not be published.