Inspiration mode : mes 10 basiques éco-friendly

Posted on

 

La mode et moi, c’est toute une histoire !

On se taquine depuis 30 ans sur un air de « je t’aime, moi non plus » à la Birkin/Gainsbourg. J’adorerais avoir le dressing de Carrie Bradshaw mais je suis plutôt adepte du fashion faux pas qui te flingue un look en un clin d’œil. Le hic, c’est que j’adore mixer les styles pour composer un look qui ne ressemble qu’à moi. J’ai le flair pour dénicher les bonnes pièces mais je ne sais pas les accessoiriser. Ce qui me donne une allure à la wanegaine pas toujours bien maîtrisée ^_^ qui vire illico dans le too much, l’excentrique ou le pas assez. Et comme je fonctionne beaucoup trop au coup de cœur, j’ai l’achat impulsif et ça me trompe souvent !!!

Sex And The City Dancing GIF - Find & Share on GIPHY

 

Faut dire que dans les années 90, c’était facile. On ramenait sa fraise au collège à la « 21 Jump Street » avec une paire de Doc Martens, un jean baggy, un t-shirt loose et un bombers noir. Bon ok, on n’avait pas encore le cuir, mais cette tenue c’était quand même la classe à Dallas : simple, tendance et efficace. Garçon, fille, no genre ! On faisait tous partie de la même tribu.

Aparté régressif mis à part, dans ma garde-robe, comme dans les nineties, j’ai vraiment besoin de simplicité. BEAUCOUP de simplicité. D’abord parce que j’ai tendance à m’éparpiller dans des looks complètement improbables. Ensuite parce que je n’aime pas perdre mon temps. Je ne sais pas passer des heures à lambiner devant mon dressing (sauf quand il m’y oblige les matins où vraiment je n’ai rien à me mettre) ou à squatter la salle de bain pour me transformer en boulet de canon, un coup de trompe-couillon et c’est plié… J’admire les nanas qui ont le chic pour prendre soin d’elles mais moi, dans ces cas-là, je suis juste un boulet, ça m’agace, ça me picote, faut que ça dépote ! Résultat : je ne fais rien, mais je le fais bien. C’est mon côté « nature, peinture ».

Back to basics – #minimal

Après avoir passé trois ans sans m’acheter une seule fringue (la vie, cette donneuse de leçons !), j’ai appris à me détacher de mon penchant shopaholic. J’ai découvert les dépôts vente et les vide-dressings, les applis à la Vinted, et surtout les fringues conçues de manière éthique qui ont piqué ma curiosité parce que prise de conscience oblige, je n’ai plus du tout envie de porter du « made in China ».

A l’heure où je passe du côté vintage de la vague, je me dis que c’est bien de revenir aux basiques  avec un look streetwear que j’affectionne, décontract’ et élégant, facile à adopter, simple à accessoiriser, tout juste relevé d’une pointe de fantaisie. Un look qui exprime bien ma personnalité et que je pourrais décliner everyday sans me poser de questions (le nec plus ultra pour la dilettante que je suis) : t-shirt blanc à message, petit jean boyfriend bien taillé, baskets originales ou Derbies éclectiques, sac à main classy, joli sweat poétique, bijoux fins et délicats, chaussettes excentriques et dessous culottés…

Je suis sûre que vous allez adorer ma wishlist de basiques éco-friendly pour cultiver son dressing éthique !

Ma wishlist mode eco-trendy

1. Mes baskets VEJA x Modetrotter « First Lady »

Je les A-DO-RE et je les ai même commandées au Père Noël ! C’est la nouvelle collab’ VEJA x Modetrotter impertinente et féminine, jolie et ironique, drôle et engagée. C’est la basket subversive qui accessoirise un look d’un croisement de jambes et en plus elle est taguée « First Lady » pour affirmer son côté #Flotus.

Les extras :

  • Tige en cuir low-chrome
  • Empiècements en cuir low-chrome perforés
  • Logo Latéral V en caoutchouc sauvage
  • Broderie « First » / « Lady »
  • Doublure intérieure en coton biologique
  • Semelle intérieure en coton biologique et polyuréthane
  • Semelle en caoutchouc sauvage d’Amazonie
  • Fabriqué au Brésil

Prix : 140 € >>> à shopper ici : http://www.veja-store.com/fr/femme/2297-veja-x-modetrotter.html

2. Ma p’tite culotte « Intrépide »

Le slogan est suffisamment parlant pour accrocher mon tempérament fougueux addict au #Meufisme : « être libre comme intrépide » ! C’est « made in France » et c’est spécialement conçu pour la nana « Insaisissable, un brin rêveuse et démesurément audacieuse ! […] pour qui chaque jour est une aventure qui permet de se sentir un peu plus vivante. Instinctive et gracieuse, elle est aussi légère que l’air et se laisse guider par son cœur… Bref, un vrai papillon de jour comme de nuit ! » Si après ça, t’as pas le « mojo » en enfilant ta parure intrépide…

Les extras :

  • Coupe signature chez Ma P’tite Culotte
  • Tissu en microfibre effet satiné
  • Empiècements en dentelle extra-douce 100% française
  • Forme avantageuse et féminine
  • Effet seconde peau invisible sous les vêtements
  • Matières hypoallergéniques et lavables en machine à 30°C
  • Le p’tit plus : doublure « fond de culotte » en coton bio
  • Le p’tit conseil des sisters : si vous faites habituellement un 38, prenez un 38/40 !

Prix : 29 € >>> à shopper ici : https://www.maptiteculotte.com/fr/lingerie-femme/182-tanga-femme-intrepide.html

3. Mon sac à main french touch Nat & Nin « Macy »

Celui-là, c’est un classique. Un de ceux qu’on ne quitte jamais ! Le cabas multipoches « Macy » imaginé par Nathalie et Ninny, les deux sœurs fondatrices de la marque de maroquinerie made in France, est un basique intemporel et désinvolte. J’aime son esprit chic et son côté pratique, son allure rétro, faussement ingénue, pétillante et bohème. C’est tout moi :). Je le kiffe, je le kiffe, je le kiffe.

Les extras :

  • Cabas format A4
  • Porté main, épaule ou bandoulière
  • Bandoulière réglable et amovible (longueur maximum : 110 cm)
  • Fermeture zip en métal
  • Extérieur : trois poches zippées à l’avant et une poche zippée à l’arrière
  • Intérieur : une poche zippée et deux poches kangourou
  • Cuir de vachette véritable
  • Doublure coton
  • Dimensions : H 27 x L 36 x P 13 cm

Prix : 205 € >>> à shopper ici : https://www.nat-nin.fr/fr/grand-sac-a-main/macy#/8-couleur-noir

3. Mon t-shirt Philémon 1889 « On n’a rien sans mâle »

Ce que j’aime dans les t-shirts à messages, c’est qu’ils donnent le ton avant même que tu aies le temps d’ouvrir la bouche ! Pourquoi j’ai choisi celui-ci ? D’abord parce qu’il est local, plus que du made in France, c’est du made in Grenoble, ma cité labo de résidence. Ensuite parce que les mecs qui ont inventé la marque « Philémon 1889 » ont le citron déjanté et des slogans à tomber. Ils créent des cosmétiques pour « barbus mâles aimés », placardent leur amour de la french touch dans la rue et réinventent le tricot de peau avec une série originale de t-shirts français éco-conçus au style décontracté, chic et élégant. Tout l’état d’esprit bien français du héros moderne décomplexé mais toujours distingué ! Pis c’est vrai, « on n’a rien sans mâle » 😉.

Les extras :

  • Surpiqûres couleur manche gauche pour revendiquer avec élégance les couleurs du made in France
  • Écusson cuir, 4 points sellier pour une signature discrète et stylée
  • Au dos : signature de la marque « On n’a rien sans mâle »
  • Tissé, confectionné et sérigraphié en France
  • Col rond
  • Unisexe : ouais baby, no genre
  • 100 % coton / 170g
  • Bande de propreté
  • Encre végétale

Prix : 45 € >>> à shopper ici : https://philemon1889.fr/shop/le-textile/tricot-de-peau-mascotte

4. Mon jean boyfriend French Appeal « L’Insoumise »

Alors ce jean boyfriend, je viens de le découvrir et ce sera certainement mon prochain péché mignon ! Vous savez pourquoi ? Leur baseline est absolument craquante : « French Appeal : créateur de belles fesses ». Et à regarder le galbe du mannequin sur la photo, ils ont l’air plutôt bons niveau silhouette. En tout cas, la démarche me plaît : « Plates ou bombées, petites ou généreuses, droites ou rondes, en cœur, inversées, cambrées, marquées… Toutes les fesses sont belles, mais toutes ne trouvent pas de jeans qui les galbent parfaitement sans les contraindre, sans taille qui baille ou toile qui se déforme. C’est pourquoi nous avons consacré 5 années à mettre au point une collection denim qui vous offre la plus belle version de vous-même. » Bien envie de tenter la plus belle version de moi-même dans un jean aux pouvoirs exceptionnels moi 🙂 !!!

Les extras :

  • Composition : 93% Coton, 4% Polyester, 3% Élasthane
  • Coupe inspirée du vestiaire masculin
  • Délavage sur les cuisses qui accentue le côté casual chic, ne comprime pas les fesses (idéal pour les fesses rondes, cuisses et hanches larges)
  • Petites poches droites, hautes et rapprochées
  • Toile seconde peau couleur « baby blue »
  • Fabriqué au Portugal, dessiné à Paris

Prix : 79 € (en prévente, profitez-en, la fabrication démarre à partir de 50 jeans achetés) >>> à shopper ici : https://www.frenchappeal.com/fr/madame/85-insoumise-boyfriend.html

5. Mon sweat « Helios » Post Diem

Je suis tombé en amour pour ce sweat « Helios » siglé Post Diem au premier regard ! Ce qui m’a attirée, c’est le motif mêlant animal et végétal (qui me rappelle irrésistiblement mon tatouage d’hirondelle old school) et le combo des couleurs noire et crème qui marie douceur et esprit rock. Puis en creusant un peu, j’ai découvert que c’était une édition limitée à 30 pièces numérotées illustrée par l’artiste corse Elisa Di Gio dont le dessin vient se poser comme un tatouage sur ce sweat casual et raffiné en coton bio. Quand on sait que Post Diem signifie « le jour d’après » en latin, comme un appel à penser à demain. On comprend mieux la démarche des créatrices Emilie et Jessica dont tous les produits sont fabriqués en France à partir de tissus bio ou de matières recyclées. Elles disent puiser leurs inspirations dans leurs origines, entre Marseille, la Corse et l’Italie dont le mélange d’influences méditerranéennes se traduit en motifs imprimés, tricotés et autres détails qui parent leurs mailles au style à la fois casual et raffiné. Gros big up pour cette marque prometteuse !

Les extras :

  • Matière : Jersey 100% coton bio italien
  • Coupe droite
  • Manches longues
  • Col rond
  • Emmanchures basses
  • La façon qui va bien : sweat fabriqué en France par une petite entreprise familiale de 12 salariés basée en région Rhône-Alpes qui confectionne de la maille depuis 1974 et revendique un savoir-faire français et local
  • Les sweats de cette collection capsule sont numérotés de 1 à 30 : il suffit d’envoyer un message lors de la commande pour obtenir son nombre fétiche (s’il est encore disponible)

Prix : 159 € >>> à shopper ici : https://www.postdiem.com/products/helios

6. Mes Derbies bicolores Robert Clergerie « Roel »

Ma passion pour les derbies, c’est mon petit côté masculin exacerbé. La touche arty et iconique qui va bien avec un jean passé et un t-shirt blanc épuré. Alors évidemment, quand on a le choix du roi, on craque pour la Derby iconique Robert Clergerie à bout fleuri en cuir de veau au savoir-faire tout français, et drômois de surcroît. C’est la touche garçon manqué aux accents féminins et fun qui signent un look absolument fabulous. Puis avec Robert Clergerie, faut dire qu’on a le même âge, la marque fête ses 35 ans, alors ça fitte bien !

Les extras :

  • semelle et trépointe cousu Goodyear
  • Hauteur : 3,5 cm
  • Cambrure : 1,5 cm

Prix : 495 € >>> à shopper ici : http://www.robertclergerie.com/shop/femme/roell/

7. Mon bracelet Gas « Duality Petit Scaramouche »

Au poignet, j’aime les gris-gris, colorés et poétiques qui racontent une histoire. En général, je les déniche en vacances ou en week-end filles au détour d’une boutique de petits créateurs locaux dans laquelle on est entré par hasard. C’est ce qui fait tout leur charme et on devient inséparables. Je développe avec les bijoux une vraie relation sentimentale complètement irrationnelle qui les transforment en « madeleine de Proust » à haute valeur émotionnelle. D’ailleurs, j’en achète très peu, on me les offre et c’est encore meilleur. Pour cette wishlist, j’ai visé la base avec l’une des marques fétiches qui me poursuit depuis mon adolescence : Gas. Et comme je suis fana de bracelets au style ethnique chic, je trouve le petit Scaramouche très à propos avec sa symbolique de scarabée porte-bonheur, surtout quand on sait que les bijoux Gas sont toujours créés sur les hauteurs de Marseille, dans la Maison Atelier.

Les extras :

  • Métal doré à l’or fin 24 carats
  • Taille unique ajustable
  • Composé de deux plumes émaillées de plusieurs couleurs

Prix : 65 € >>> à shopper ici : http://www.gasbijoux.com/duality-small-scaramouche-bra.html#140=13&92=97

8. Ma bague You Are Young « Stella »

Quand j’ai découvert la marque de bijoux « You Are Young », mon système interstellaire a buggé ! Toute l’histoire de la collection Stella tourne autour d’une nébuleuse d’étincelles, de poussières d’or, de trajectoire chaotique et de précieuses pépites qui ont fait immédiatement écho à « Comme une comète », ma petite planète eco-trendy. Quand un bijou me plaît et qu’en plus il raconte mon histoire, ça pétille dans mes mirettes ! La bague Stella noire et or est fine, délicate, radieuse et voluptueuse. Une seule perle d’agate noire montée sur une fine chaîne en plaqué-or gold filled. Tout ce que j’aime.

Les extras :

  • Perle d’agate noire
  • Fine chaîne en plaqué-or gold filled (le gold-filled est une technique de plaqué-or qui provient des Etats-Unis, il est plus durable et plus précieux que le simple plaquage)
  • Tous les bijoux YAY sont fabriqués à la main à Paris
  • Julie Terranova, la créatrice, née à Nice de mère libanaise et de père sicilien, est une véritable méditerranéenne !

Prix : 25 € >>> à shopper ici : https://youareyoung.fr/boutique/bagues/bague-stella-noir-or/

9. Mes lunettes de soleil AF en bois de noyer « The French Kiss »

Y a des gimmicks eco-trendy comme ça qui te tapent dans l’œil au premier contact. C’est le cas de « The French Kiss », la marque d’Agathe, 32 ans, parisienne d’adoption, provençale de pot au feu et experte en Kiss qui va « chercher les matières les plus douces, et créer toutes nos pièces pour promouvoir la consommation responsable et le baiser français. » C’est en cherchant une paire de lunettes entièrement conçues en bois que je me suis retrouvée sur le site du French Kiss, addict au « bambou » (parce que c’est une fibre extrêmement douce, hypoallergénique, régulatrice de transpiration et très écologique puisqu’elle nécessite beaucoup moins d’eau pour le tissage que du coton classique, par exemple)  et baba de panda (le bambou est la fibre que nous utilisons le plus dans nos collections, et c’est la nourriture préférée du Panda, qui est donc notre mascotte. Nous avons disséminé quelques pandas sur les salons MIF Expo et Veggie World). Un truc de Woolf ! Je vous présente donc ma pépite pour protéger vos petits yeux du soleil tout en réduisant votre empreinte carbone : les lunettes de soleil AF 100% bois, placage noyer, provenant d’arbres de forêts éco-gérées en France. En plus, elles sont fabriquées en Auvergne, avec amour, et sont le fruit de la toute première collaboration de la marque avec WoodLight, dont l’atelier est situé à Saint-Babel. Définitivement eco-trendy. Pas mieux !

Les extras :

  • Verres catégorie 3
  • Charnière flexible
  • Technologie multilayer
  • Lunettes fournies avec un étui souple en coton bio et étui rigide pour le transport
  • Résiste à l’eau et à la transpiration
  • Garantie 1 an
  • Toutes les pièces sont dessinées, confectionnées et imprimées en France
  • Chaque pièce est unique et fabriquée à la main d’un savoir-faire traditionnel

Prix : 190 € >>> à shopper ici : https://www.thefrenchkiss.fr/boutique/accessoires/lunettes-de-soleil-af-en-bois-de-noyer/

10. Mes chaussettes fluffy à cœurs Royalties « Betty Mica »

On n’y pense pas assez (et moi la première !) mais la chaussette, c’est le détail qui tue. Demandez à n’importe quelle nana quand elle regarde quel genre de chaussures porte un homme (détail déjà déterminant) et qu’elle reste figée devant LA paire de chaussettes blanches de sport… Elle s’en remet pas. C’est un vrai tue-l’amour ^_^. C’est coton de choisir les bonnes chaussettes qui s’accordent avec tout alors j’ai misé sur la marque Royalties d’Emmanuelle Plescoff & Timothée Pic, qui se sont rencontrés en 2005 alors qu’ils travaillaient ensemble au studio chez Christian Lacroix. Elles sont noires pailletées à motifs cœurs ivoire pour exploiter la pin-up qui sommeille en nous, en toute discrétion évidemment 😊.

Les extras :

  • Tricotées dans un coton brillant à motif mat
  • Hauteur : 18 cm
  • Remaillage fin et solide
  • Coton de qualité
  • 49% polyamide, 35% coton, 13% polyester métallisé, 3% élasthanne
  • Les chaussettes Royalties sont fabriquées en France dans la région de Limoges et de Romilly-sur-Seine
  • Les chaussettes respectent la norme Oeko tex CQ873/2 qui garantit la non toxicité des teintures de fils

Prix : 19,50 € >>> à shopper ici : http://www.royalties-paris.com/fr/collection-de-chaussettes-pour-l-hiver-17-18/1190-chaussette-betty-mica.html

2 Comments

  1. says:

    les « first lady » …<3
    #basketaddict

    1. alexb says:

      Déjà commandées au papa Noël !

Leave a comment

Your email address will not be published.